Asnières sur Nouère

Le charme de ses bois et de ses vallées

 

 

 

Vue du bourg d’Asnières / Nouère

 

 

 

 

D’après la tradition, elle tire son nom d’ASINUS, pour son élevage et sa foire aux ânes. Les habitants étaient surnommés les « GAROBIERS » parce qu’ils cultivaient la « Garobe » pour nourrir leurs bêtes. C’est la raison pour laquelle cet animal figure sur son blason contemporain.

C’est la commune la plus étendue du Canton de HIERSAC. Elle est également la plus boisée et plusieurs vallées la traversent, dont celle de la NOUERE, qui parcourt toute la partie occidentale dans de ravissants paysages et celle du RODIN, son affluent qui arrose le Bourg.

 

Jadis les eaux de la NOUERE alimentaient de nombreux moulins tels ceux de Neuillac, du Logis de Nouère, de Gouthiers et le plus important sans doute, celui du Maine Brun qui abrite aujourd’hui un hôtel réputé.

Le Logis de Nouère est l’ancienne résidence de la famille LOEVENBRUCK, laiterie et fromagerie jusqu’en 1946. On peut encore admirer l’escalier à balustres en pierre à double volée, la cage d’escalier proéminente avec sa tour carrée supportée par des modillons.

Le Logis de Neuillac quant à lui s’élève depuis le 17 ème siècle à l’emplacement d’un château féodal qui fut détruit pendant les guerres de religion. On remarque l’échauguette à angle droit de la maison et les fenêtres du dernier étage, aveugles et percées d’œils de bœuf.

De nombreuses sources sillonnent la commune et l’on trouve un lavoir, autrefois couvert au Bourg d’Asnières et 4 autres non couverts à Neuillac, les Troquerauds, Gouthiers et l’Houme.

L’église romane St Martin d’Asnières et du 12 éme siècle. Ruinée par les guerres de religion, elle fut restaurée en 1595, puis en 1891/1893. Elle le fut de nouveau récemment, sur une initiative communale et avec des bénévoles, en particulier le chemin de croix, ce qui en fait une des plus belles de la région. Les premiers registres de l’état civil remontent à 1635.

Si ASNIERES recense de nombreux artisans et que 80% de sa population travaille sur l’agglomération Angoumoisine, on y trouve encore de beaux vignobles que côtoient des paysages doux et agréables où poussent les orchidées sauvages.

Ainsi, à un quart d’heure du centre d’ANGOULEME et à 30 km de la capitale du COGNAC,  Asnières offre un cadre de vie bucolique préservé. Avec 70 km de chemins blancs, les randonneurs peuvent apprécier des paysages très variés de collines boisées, de vignes et de champs cultivés où se mêlent couleurs et senteurs.

Sur la place de l’église, depuis début 1999, un multiple rural offre ses services : Boulangerie-pâtisserie, bar-tabacs-journaux-carburants-restauration.

Depuis fin 2008 un marché regroupant 7 commerçants (poissonnier, boucher-charcutier, fruits et légumes, marchand de pizzas, fromager, vendeur de café, thé et chocolat , marchand de volailles) se tient sur la place du Bourg tous les jeudis.

Les nombreuses Associations permettent à tous et à chacun de se consacrer à son passe-temps favori.

La Frairie annuelle a lieu le 1er dimanche de mai.

Au mois de juin se tient le traditionnel Marché de l’Âne